Actualités

    Officiellement lancées au mois d’avril 2019, les souscriptions à la Couverture Maladie Universelle (CMU) prendront fin le 31 mars 2020.
    Logo de la Couverture Maladie Universelle en Côte d'Ivoire

    Les adhérents des compagnies privées n’ayant pas souscrit à la CMU verront leurs assurances complémentaires annulées a rappelé Degbo Archi, conseillé à la direction générale de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM).

    60% des fonctionnaires et 25% des salariés auraient déjà été enrôlés à la date du 29 février 2020 selon la même source. Moins de 60% des 5 millions de travailleurs informels auraient rejoint la CMU à ce jour. Un résultat jugé insatisfaisant et en deçà des objectifs fixés par le gouvernement.

    Rappelons que les cotisations mensuelles à la CMU s’élèvent à 1 000 FCFA (17 USD). Les adhérents bénéficient en retour d’un taux de remboursement de 70% sur leurs frais de traitement dans les hôpitaux publics. Pour les employés du secteur privé, la couverture est retenue par la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS). Pour le secteur public, l’assurance est prise en charge par la Caisse Générale de Retraite des Agents de l’Etat (CGRAE).

    Ce mois de mars, plus que jamais, les assureurs sont tenus juridiquement de demander à leurs clients de se rapprocher de la CMU avant de contracter toute assurance complémentaire, la CMU étant devenue l’assurance-maladie de base.

    Les autorités espèrent voir 40% de la population couverte d’ici à 2025.